IMESA eShop login

Le calandrage

Calandrage : un poste clé de la buanderie

 

Le repassage du linge est le plus consommateur de main d’œuvre mais aussi ce qui donnera le « bon aspect qualitatif » au premier coup d’œil. Le poste de calandrage (repassage du linge plat ) est ainsi un poste clé.

Mais comment ça marche ?

Lors d’un repassage « à la main » avec un fer, le défroissage s’effectue par un apport de vapeur : le linge est sec, les plis sont « marqués » et seul un apport de vapeur (= chaleur humide) permet d’éliminer les faux plis.
Quand ces plis sont « rebelles », une seule solution : mouiller le linge (avec un nébulisateur par exemple) pour « créer » de la vapeur au contact du fer chaud.
Une repasseuse ou une sécheuse-repasseuse n’apportent pas de vapeur ni d’eau (il n’y a pas de chaudière vapeur ou de réservoir d’eau). Cette vapeur indispensable au défroissage est créée par contact avec du linge humide.
Ainsi, le repassage de linge plat en calandre s'effectue, quel que soit le type de matériel, de cette même façon : le linge doit être humide et surtout pas sec car il serait alors impossible d’éliminer les plis.
Le repassage s’opère avec une zone chauffante (d'une puissance plus ou moins importante) et un cylindre de repassage (d'un diamètre plus ou moins important) assurant une pression contre le linge.

Il n'y a pas de place pour le "miracle" : l'humidité contenue dans le linge doit être évaporée, au contact de la zone chauffante.

En effet, à l'inverse d'un sèche linge où circule de l'air chaud, le séchage s'effectue ici par contact.

Pour certains appareils, une aspiration est là pour évacuer la buée créée par le contact du linge mouillé avec la zone chauffante, aspiration qui permet d'améliorer le rendement et d'assurer une plus grande longévité des éléments de repassage. Le rendement d'un système de repassage de type "calandre" est fonction des 3 paramètres suivants :

- puissance de chauffe : plus la puissance est élevée, plus l'apport en calories sera rapide et performant. Ceci ne veut pas dire que la température sera plus élevée, simplement la zone de chauffe sera moins "refroidie" par le passage du linge humide.

- diamètre du cylindre / importance de la zone de contact : plus il est important, plus le linge "passe de temps" au contact du fer / zone chauffante et donc mieux il est repassé et plus vite il est séché.

- la vitesse de rotation du cylindre : désormais réglable sur la plupart des appareils, elle permet de s'adapter à l'humidité résiduelle du linge pour obtenir un linge repassé et sec. En effet, selon la nature et l'épaisseur du linge (nappe plus ou moins épaisse par exemple) et l'humidité résiduelle au départ, il est nécessaire d'adapter le temps de contact avec le fer / zone chauffante et donc la vitesse de rotation.

Dans tous les cas, il faut se rappeler que la phase de repassage est celle qui mobilise de la main d'œuvre, et on tentera donc de limiter le temps nécessaire pour repasser le linge.

L’usage de ce type de matériel est très simple, l’engagement du linge étant plus pratique avec une sécheuse repasseuse. Une « formation » de l’utilisateur n’est pas véritablement nécessaire, et quelques minutes suffisent à bien comprendre l’usage.

Une seule précaution : il est impératif d’utiliser au maximum la largeur du rouleau de repassage : si le linge repassé est plus petit que la longueur du rouleau (serviette de table par exemple), il faudra impérativement repartir le repassage de gauche à droite. En effet, le repassage « non alterné » entraine un vieillissement prématuré des garnitures des repasseuses, et augmente ainsi le coût d’entretien.

Deux types de matériels co-habitent sur le marché :

REPASSEUSE SECHEUSE  REPASSEUSSE
Dimensions du rouleau La longueur utile de repassage est entre 1 et 2 mètres, le diamètre du rouleau varie entre 25 et 33 cm La longueur utile de repassage se situe entre 1.5 et 3.3 mètres, le diamètre du rouleau varie entre 33 et 50 cm pour la collectivité, et peut atteindre 120 cm pour la blanchisserie
Méthode d’introduction et
de sortie du linge
L’introduction du linge se fait en partie haute, en le posant directement sur le rouleau. Une tablette fixe en bois (faisant la largeur du rouleau sur une profondeur de 15 cm environ) facilite le positionnement. Le linge ressort en façade. L’introduction du linge se fait en partie haute, en le posant sur un système de bandes d'engagement. Ces bandes se présentent comme un tapis roulant et rendent l’utilisation très simple. Indépendantes des bandes de repassage, ces bandes d’introduction restent froides. Le linge ressort en façade (sauf les modèles pour grande blanchisserie)
Principe de chauffe Le rouleau n’est pas chauffant : il est recouvert d’un molleton et d’un toile, afin de conserver une certaine souplesse. Un « fer » chauffant se déplace et presse le linge entre le fer et le rouleau. Par contre, le linge n’est en contact qu’avec 1/3 environ du diamètre du rouleau, soit entre 25 et 35 cm environ. Le rouleau est chauffant et le linge est pressé contre le rouleau par de grandes bandes d’une fibre très spéciale et très épaisse (le Nomex). Ces bandes sont tendues, de sorte que le linge soit parfaitement repassé. Le linge est en contact avec les 3/4 de la surface du rouleau chauffant, soit entre 75 et 125 cm environ.
Humidité du linge en entrée / vitesse de repassage

Le linge doit, idéalement, être préséché, pour avoir environ 25 % d'humidité résiduelle, c’est à dire être « à demi sec ». Il est nécessaire d’avoir un sèche-linge pour permettre un « préséchage » uniforme, faute de quoi une partie du linge sera correctement séchée et repassée, et pas l’autre.

La vitesse de repassage est alors de l’ordre de 2 à 3 mètres par minute selon la nature et l’épaisseur du linge.

Le linge peut être repassé directement en sortie d’une machine à laver avec un « super essorage », c’est à dire à 50 / 55% d’humidité résiduelle. Pas de préséchage = gain de temps et de manipulation.

La vitesse de repassage est alors de l’ordre de 2 à 5 mètres par minute selon la nature et l’épaisseur du linge.


 

 

imesa.fr alias appro.fr  votre spécialiste buanderie depuis 40 ans, concurrent de electrolux dubix danube girbau primus ipso grandimpianti cocchi covemat adc gmp huebsch miele renzacci silc setricefradue fagor domus whirlpool, fournisseur des marques asko imesa trevil en lave linge, sèche linge, calandre, sécheuse repasseuse, repasseuse, table à repasser, chaudière vapeur, fer